Un manager face à ses peurs

Un coaching? Même plus peur!

Comment êtes-vous arrivée à ce coaching ?

L’arrivée d’une nouvelle supérieure hiérarchique qui remettait en question ma définition de fonction et mes façons de faire m’ont fait perdre confiance en moi. Ayant eu une mauvaise appréciation lors de notre premier entretien d’évaluation, j’ai voulu repousser ce sentiment de peur qui devenait envahissant. J’ai alors demandé à ma manageure et au département des ressources humaines de ma société de pouvoir bénéficier d’un coaching.

Saviez-vous à quoi vous attendre ?

Loin de là. Ma manageure et les RH étaient d’accords (Note de la rédactrice : le coaching est une pratique courante dans cette Société) mais moi qui était pourtant à l’origine de cette demande, j’avais une image assez floue de ce qu’est le coaching. Je pensais que c’était un phénomène de mode mais j’étais déterminée à me donner les moyens de vaincre ce sentiment de peur et à l’écoute de ce que pourrait m’apporter le coaching, notamment suite à un premier entretien avec JBM Management.

Quelle était votre problématique ?

Il est ressorti lors de l’entretien tripartite de démarrage que je devais travailler sur mon leadership

Qu’est-ce que vous a permis ce coaching ?

A reprendre confiance en moi. Cela passait par un travail sur ma peur de ne pas y arriver, la valorisation de moi-même et accepter qui j’étais sur le plan professionnel et humain. J’ai aussi travaillé sur l’appréhension d’être jugée qui me paralysait.

Quel a été le moment décisif de ce coaching ?

Quand, guidée par mon coach, Samuel, j’ai réalisé que je passais mon temps à imaginer le pire qui ne se passait jamais. J’ai alors mis en pratique ce qui a tout changé pour moi : Remplacer la peur et les films que je me faisais dans ma tête par l’action. J’ai réussi à expérimenter ce principe simple entre les séances et je l’applique encore aujourd’hui au quotidien.

Parlez-moi de la relation avec Samuel, votre coach ?

J’ai tout de suite ressenti une complète confiance et la liberté de partager les ressentis que je gardais pour moi. Il m’a aidée à faire une analyse juste des situations. L’aspect personnel a souvent été abordé et cela m’a permis de remettre les choses en perspective et de clarifier mes objectifs de vie. A ce stade de ma carrière je devais faire le deuil de certaines choses du passé comme un sac à dos plein de pierres qu’il fallait alléger. J’ai été frappée et rassurée par le rationnel avec lequel tous les sujets pouvaient être abordés avec lui.

Ce coaching vous a-t-il permis d’acquérir des comportements nouveaux ?

Absolument : l’action est désormais mon remède à la peur. Je ne suis pas devenue plus compétente techniquement dans mon job mais je sais désormais capitaliser sur mes forces comme l’empathie, ma capacité à faire travailler les gens ensembles, gérer des projets et les livrer à temps et en avoir pris conscience.

Cette expérience d’accompagnement en trois mots ?

Prise de conscience / Acceptation / Prise de confiance

Quel serait votre mot de la fin ?

J’aimerais partager mon expérience du coaching dont le terme est vraiment utilisé à tort et à travers. Au départ je me questionnais sur le fait que mon coach ne connaisse pas mon métier. En fait ce n’est pas du tout le sujet car c’est moi qui ai fait le travail. Le coach amène sa présence, son pragmatisme dans une relation d’écoute et de confiance et facilite beaucoup d’interactions.

Merci, toute l’équipe de JBM Management vous souhaite une bonne continuation!

Samuel Séité

Associé de JBM management

Nos articles en relation